La néobanque Revolut valorisée 5 milliards de dollars

Publié le 09 avril 2020
La néobanque Revolut bientôt valorisée 5 milliards de dollars

Les prévisions financières se sont fixées, Revolut, la banque en ligne britannique sera valorisée à 5 milliards de dollars à son prochain cycle de financement. Un évènement qui aura lieu tout prochainement. Cette information est principalement obtenue par un document de TechnologyCrossover Ventures (TCV), l’investisseur principal de Revolut. La survenance de cette levée de fond se tiendra d’ici quelques jours affirme Le Financial News.

L’avènement du nouveau cycle de financement

Suivant l’annonce de la vedette du jour, Revolut, un imposant tour de table sera mené par le fonds américain TCV comprenant notamment Airbnb, Facebook, LinkedIn et Netflix. D’autres investisseurs prendront part, toujours selon ses dires mais elle s’est abstenue d’énoncer lesquels. Cependant, son dernier cycle de financement en date a été exécuté par le fonds russe DST Global, supporté par Index Ventures et Ribbit Capital. Celui-ci avait eu lieu en Avril 2018 et a atteint la valeur de 250 millions de dollars. En additionnant les diverses levées de fonds depuis sa création en 2015, Revolut en a à ce jour bénéficié de 836 millions de dollars. Comme le directeur général de la néobanque, NikolayStoronsky  en a informé Reuters ce novembre passé par ce discours : "Nous voulons lever au moins 500 millions de dollars en equity et potentiellement, à un stage plus avancé, jusqu'à 1 milliard de dollars en dette convertible", l’avènement de cette levée de fonds ne suscite guère d’étonnement.

Finalité ? La rentabilité

L’amélioration des fonctionnalités de l’application est incluse dans l’utilisation de cette levée de fond. Revolut aspire à la satisfaction de ses utilisateurs. Pour y aboutir, Revolut compte inclure de nouvelles offres comme le prêt aux particuliers et aux entreprises. Ne chômant, la néobanque tisse un partenariat avec Lending works, la plateforme de prêt entre particuliers. D’où ses activités dans l’accréditation à la conso au Royaume-Uni. Elle projette aussi de mettre à la disposition de sa clientèle un compte épargne à 1,35% par son en partenariat avec Paragon Bank. Une offre en vigueur hors du Royaume-Uni. Et concernant les deux versions payantes de la néobanque, de nouvelles fonctionnalités sont en cours de développement.

Proposer des services de tout genre est pour Revolut une manière sûre de générer plus de revenus. Une mesure pour ne plus répéter son moindre revenu en 2018.

L’activité actuelle de la clientèle du fintech : 46% mensuellement, 14% quotidiennement

2023, 100 millions d'utilisateurs partout dans le monde, un objectif qui anime Revolut. Elle compte user de ce financement tout neuf pour l’accomplir. Pour l’heure, ses revendications prononcent 10 millions de consommateurs contre 8 millions en octobre 2019. Toutefois, il faut prendre en compte de l’usage de compte de ses clients : 46% à chaque mois et 14% à chaque semaine. Des données issues de ses chiffres d'octobre 2019. Comme ses confrères, Revolut souffre d’être un compte accessoire par la majorité de ses utilisateurs. Soucieux de la sécurité, ces derniers préfèrent les banques traditionnels qui pour maintenir leurs clientèles tendent à fournir des offres néobancaires. Une mesure de ses habituers néanmoins inutile car Revolut possède elle aussi une licence bancaire. Dans un communiqué de presse, NikolayStoronsky assure : "Nous allons maintenant nous concentrer sur le déploiement des opérations bancaires en Europe, l'augmentation du nombre de personnes utilisant Revolut en compte courant".